Salomon ullman

Salomon ULLMAN (1882- 1964)

Rabbin et historien du judaïsme belge (1940-1957)

Salomon Ullman, né en Hongrie, fit un premier séjour en Belgique entre 1884 et 1896, avant de regagner la Hongrie pour y suivre l’enseignement d’une yechivah, une école talmudique. Après ses études à l’Université de Francfort sur le Main, il se rendit à l’Université de Berne, où il défendit une thèse de doctorat d’histoire consacrée à la Geschichte des Spanish-Portugesischen Juden in Amsterdam in XVII. Jahrhundert (1906). Salomon Ullmann poursuivit ses études rabbiniques en Hongrie de 1907 à 1909 et débuta sa carrière comme rabbin de la communauté ashkénaze du Caire de 1909 à 1914. Après un séjour aux Pays-Bas (1914—1921), il fut choisi par la Communauté orthodoxe Machsike-Hadass d’Anvers pour prendre en charge son secrétariat, avant d’en devenir le rabbin quelques années plus tard. Il fut aumônier militaire des Forces armées belges (1937—1957) et grand-rabbin de Belgique, de 1940 à 1957. Arrêté en septembre 1942 par l’occupant, il fut incarcéré quelques jours au camp de concentration de Breendonk, dont il fut libéré grâce à de nombreuses interventions politiques. Il avait été nommé, en l’absence de Joseph Wiener, grand-rabbin de Belgique en octobre 1940, et fut contraint par l’occupant d’accepter la présidence de l’Association des Juifs en Belgique (AJB), dont il démissionna suite au rafles d’août 1942. Il fut l’auteur de Studien zur Geschichte der Juden in Belgien bis zum XVIII. Jahrhundert (Anvers, 1909), traduit en français après la guerre. Il quitta la Belgique pour Israël en 1957, démissionnant de sa charge de grand-rabbin, qu’il avait occupée de manière intérimaire entre 1940 et 1945, puis pleinement de 1945 à 1957.

Extrait de : Jean-Philippe Schreiber, Dictionnaire biographique des Juifs de Belgique. Figures du judaïsme belge XIXe-XXe siècles, De Boeck & Larcier, 2002, pp. 343-344.