La filière des ombres. L’odyssée des réfugiés juifs Belgique-Palestine (1945-1948)

Entre 1945 et la création de l’État d’Israël en 1948, d’intenses efforts furent déployés par le mouvement sioniste pour amener en Palestine, alors sous mandat britannique, plusieurs centaines de « personnes déplacées » rentrées des camps nazis et qui végétaient en Belgique. Ces opérations s’inscrivent dans une initiative à l’échelle européenne visant à « rassembler les exilés » en forçant le blocus imposé par les  Britanniques. Trois bateaux chargés de Juifs de Belgique quittèrent donc Anvers ou Sète, près de Marseille, en direction d’Eretz Israël.

Interceptés en mer par les Britanniques, les réfugiés durent pour la plupart attendre dans les camps d’internement de Chypre que la proclamation de l’indépendance du nouvel État leur ouvre les portes du pays. Cet ouvrage éclaire la condition sociale et juridique des réfugiés en Belgique dans l’immédiat après-guerre.

Il précise également l’attitude des décideurs politiques belges face au projet sioniste en voie de réalisation et au vu des réactions de l’allié britannique.

Préface de Mark Eyskens

280 p., illustré.

ISBN : 9789082322705

20 €

 

 

 

You may also like...