Louis Lassen (1798-1873)

Négociant, responsable communautaire (1849-1873).

Louis Lassen émigra à Bruxelles en 1832, venant de Copenhague, et devint rapidement un notable en vue de la communauté juive de la ville. Il fut membre du Consistoire central israélite de Bruxelles à partir de 1845, trésorier de celui-ci de 1846 à 1849, et président du Consistoire de 1849 à sa mort. Il fut également président de la commission administrative de l’École israélite de Bruxelles (1851) et fonda la Société des Secours efficaces (1852). Franc-maçon, il fut membre de la loge des Vrais Amis de l’Union et du Progrès réunis. C’est sous la présidence de Louis Lassen que le Consistoire munit la synagogue de Bruxelles, alors située place de Bavière, d’un orgue, et que furent entrepris les travaux de construction de la grande synagogue de la rue de la Régence. Louis Lassen était à cet égard très proche du grand-rabbin Élie Aristide Astruc, dont il soutint la politique religieuse éminemment libérale. Il donna également une impulsion véritable à l’École israélite de la ville, qui fut accueillie dans de nouveaux locaux, rue de Rollebeek. Soucieux d’assurer l’orientation des élèves des classes moyennes et pauvres vers l’apprentissage de ce que l’on appelait à l’époque les professions utiles, il fut à la base de la création d’une société de prêts sans intérêts destinée à assister les petits commerçants et artisans au moment d’entreprendre leur carrière : elle prit le nom de Société de Secours efficaces. Enfin, une fondation créée à son nom fut destinée à faciliter l’accès aux études de jeunes gens issus de milieux défavorisés.